Simon et la méduse et le continent

Le pays houleux de l’enfance

Simon est à la fois en avance et en retard, les adultes veulent le placer dans une classe spéciale. Mais il choisit l’école buissonnière en compagnie de Monsieur Murmure, son ami imaginaire. Ensemble, ils préparent leur grand départ vers un continent inconnu. Pour Simon, le réel est trop lent, le langage trop contraignant. Chaque jour les mêmes difficultés reviennent. Pour faire face, Simon organise, joue, courre, compte, s’exprime. Sur le continent imaginaire, tout serait différent. Peut-être même Simon serait-il débarrassé de Madame Méduse, l’ennemie interne et parasite, métaphore de son angoisse.
Sur un plateau nu, un acteur seul en scène incarne avec fougue l’enfant et son monde imaginaire. La lumière dialogue avec la dramaturgie pour éclairer l’effort, la technique et l’authenticité de l’engagement de l’acteur. L’écriture vient souligner les difficultés de Simon, l’enfant pas comme les autres. Pour pallier la médiocrité prévisible du monde des adultes, le langage se cherche, se sublime, est à la fois quotidien et hors-du-commun. À la domination de son diagnostic, Simon oppose la violente naïveté de l’enfance.

Infos

Équipe

Jeu & proposition & dramaturgie Simon Vialle
Dramaturgie & assistanat & lumière Clément Longueville
Mise en scène & écriture & dramaturgie Louise Emö
Développement, production, diffusion Habemus Papam (Cora-Line Lefèvre & Julien Sigard)

Production

Avec le soutien de la Ville de Rouen / Labo Victor Hugo, Festival Art et déchirure/Rouen, ODIA/Normandie, Bellone-Maison du spectacle/Bruxelles, Chartreuse/CNES, Centre des écritures dramatiques-WB, l’Etincelle/Rouen, CCJF/Bruxelles, CDN/Normandie-Rouen, Cité-Théâtre/Caen, SACD France/Belgique

23.10 → 23.10.2018

28.05 → 29.05.2019

Recevoir notre newsletter