Lylybeth Merle

Lylybeth Merle, née en 1991 à Strasbourg, découvre le théâtre avec l’art du clown et l’improvisation. Elle se forme dans deux conservatoires et présente le court-métrage Devine de Laurent Perreau au Festival de Cannes en 2011. En 2014, elle s’installe à Bruxelles pour suivre le cursus de l’INSAS où elle développe ses compétences en théâtre, performance, danse, et chant. En 2016, elle co-crée On se retrouve demain, spectacle performatif abordant les préjugés identitaires et le racisme. En 2017, elle joue dans Les îles de Yann Gonzalez, court métrage sélectionné à la semaine de la critique au Festival de Cannes où elle remporte la Queer Palm. En 2019, elle joue dans Pilou Carmin, une création d’Anne-Laure Mouchette autour de la Guerre d’Indépendance Algérienne et dans Histoires de Méchants, d’Apollinaire Djouomou, une création pour le jeune public. Elle co-crée une performance avec le collectif Ephémère, un voyage sensoriel sur la notion du care, présentée au festival KNUST ainsi qu’au Tipi. Née assignée garçon, c’est en 2020, qu’elle entame un nouveau voyage, celui de sa transition de genre. Elle revendique son nouveau nom magique, Lylybeth et l’utilisation du pronom « elle ». Elle entreprend la même année une suite de performance avec son alter égo drag queer du même nom (Les rêves de Lylybeth, Dysmorphia, La danse des oiseaux,…) ainsi que le développement de Hippocampe. En 2021, elle jouera dans Norman, l’adaptation jeune public de Pink Boys and Old Ladies, mise en scène de Clément Thirion.

Hippocampe

Recevoir notre newsletter